FM 107.6, radio pirate
Mission à Terminal Island : Selon nos sources, la L.A. Corporation mènera à bien une mission au sein
de Terminal Island. La résistance est fermement décidée à les y rejoindre, et à y découvrir la vérité et ce que l'on nous cache depuis le début.
N'oubliez pas le rendez-vous autour du mur des disparus
FM 107.6, radio pirate
COUPURE DE COURANT GENERALE : Tout le monde semble subir cette coupure de courant généralisée.
Selon nos sources, ceci n'est que le début d'une nouvelle déchéance au sein de notre ville...
Toujours prêt à vous battre pour connaître la vérité et vous sortir de là ? Rejoignez nous.
Coupure de courant localisée : Boîte de nuit - Hôpital - Métro
FM 107.6, radio pirate
Info flash : la manifestation géante se déroulant au sein de Eagle Rock prendrait des tournures désastreuses.
Le sergent aurait perdu la tête et menacerait de tirer sur la foule. Aucun blessé n'est à déplorer pour l'instant.
FM 107.6, radio pirate
Vous en avez marre des questions sans réponse ? Marre de rester dans l'ombre de ces murs dressés pour, soit disant, notre sécurité ?
Alors vous êtes à la bonne place. La radio pirate, la seule qui dit la vérité.
N'hésitez pas à nous contacter pour poser votre question, nous sommes les seuls à pouvoir y répondre.
Explications de la radio pirate ici
FM 107.6, radio pirate
25% de la population en moins : mais où sont-ils ?Vous ne rêvez pas, nous sommes 25% d'habitants en moins depuis le début de cette quarantaine!
La moitié des magasins a fermé ses portes, nous ne captons plus qu'une dizaine de chaînes.
Les appels en-dehors du pays sont interdits. Pourquoi ? Où sont nos proches ? Radio pirate s'indigne avec vous.
FM 107.6, radio pirate
Recrutement : nous sommes la résistance ! Nous voulons des réponses. Nous voulons voir ces murs disparaître,
nous voulons voir les dirigeants du pays s'indigner. Vous voulez rejoindre notre mouvement ? Contactez-nous.
L'armée, dépassée, recrute. Nous, habitants opprimés, créons la résistance en retour.

Partagez | 
 

Décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le trouble-fête
Pseudo : The Mess
Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 331
Célébrité : N'importe quelle ombre du passé
Crédits : SWAN
Points : 54
Âge : Infini
Quartier : N'importe où
Occupation : Trouble-fête
Carte d'identité :
Message Décembre
Ven 18 Déc - 17:11 (#)

L.A. TIMES
Le 3 Décembre




Los Angeles : Déchue ?
Tel un ange déchu, certains prétenderaient que notre ville plonge dans les ténèbres. Magasins aux grandes enseignes fermant leurs portes suite aux manifestations trop violentes, ruelles soudainement malfamées… Pourtant, en ces périodes de fête, l’heure devrait être à la joie et au cœur qui se réchauffe sous les nouvelles. Rumeurs, conspiration… Le LA Times est néanmoins là pour donner à notre ville l’image qu’elle mérite : une ville encore chaleureuse et digne du rêve américain !
Certes, nous savons à quel point cette quarantaine est compromettante. Nous avons été les premiers à rédiger les articles relatant ces faits et ce qu’elle avait engendré chez nous. Mais au LA Times, notre indignation n’a pas su dépasser notre pensée. Bon nombre de magasins ont effectivement fermé leurs portes, traumatisés par la violence des citoyens en colère. Pourtant, ceux fermement debout illuminent nos rues et déguisent notre déception pour la rendre plus attractive. Vacances annulées ? Fêtes en famille impossibles ? Voyons le bon côté des choses : Los Angeles est certainement la ville la plus protégée des Etats-Unis ! Nos difficultés de vie sont considérablement réduites par l’aide de l’armée et de nos chères autorités braves et vaillantes. Nous nous devons de passer par là, pour le bien de notre ville. Pour notre bien à tous. La quarantaine n’a satisfait personne, mais en ces temps de fête, pensez-vous vraiment que l’heure est à la révolte contre nos sauveurs ? Combien coûte la vie et la santé selon vous ?
Los Angeles n’est, certes, plus la même, mais elle en ressortira grandi. Et encore plus célèbre qu’auparavant, première ville a avoir été sous la protection du gouvernement suite à une alerte santé de haut niveau.
DEUX MOIS DE QUARANTAINE : COMMENT RELATIVISER
C’est le titre du nouveau livre de Mary-Blanche Ursonar. S’il n’est actuellement pas le plus connu, il commence néanmoins à concurrencer ses camarades : « LA QUARANTAINE, JE VIS AVEC. OU PAS » de Azel Watson, ou bien même le célèbre « RENDEZ MOI MON LOS ANGELES » de Urge Fregé. Néanmoins pas au niveau de ces ouvrages divisés à l’écrit souvent bancal et grossier, le livre de madame Ursonar est une petite perle rare. Elle nous apprend à gérer notre stress, à accueillir le renouveau. Expliquant les foules en colère comme un quotidien trop ancré dans notre société, cette femme d’une soixantaine d’année nous apprend la vie. Soyez sûr d’en ressortir bouleversé. Préparez-vous à changer d’avis sur ces murs qui nous targuent de haut !



Dernière édition par The Mess le Ven 18 Déc - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://partialdeath-sy.forumactif.org
Le trouble-fête
Pseudo : The Mess
Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 331
Célébrité : N'importe quelle ombre du passé
Crédits : SWAN
Points : 54
Âge : Infini
Quartier : N'importe où
Occupation : Trouble-fête
Carte d'identité :
Message Re: Décembre
Ven 18 Déc - 17:17 (#)

L.A. TIMES
Le 7 Décembre




L'épidémie endiguée ? Nouveaux symptômes
Endiguer l’épidémie, tel était le but de nos valeureux soldats. Ont-ils réussit ? Selon une source sûre et plusieurs témoignages anonymes au sein des rangs de l’armée, la réponse serait mitigée. Oui... Mais pas tout à fait. Fuite, rumeur, paranoïa ou divagation, telle est la question que se pose le LA Times. Pourtant, nous nous devons de rapporter cette nouvelle, ne déplaise à certains de nos confrères extrémistes : Los Angeles serait amenée à devenir la ville la plus sécurisée du pays. Ayant pris le problème à sa racine avant qu’il ne se développe, le gouvernement est particulièrement fier de cette quarantaine. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils réussiraient à étouffer plus de dix pourcent du virus chaque semaine qui passe. Le pourcentage de la population malade aurait considérablement chuté, alors qu’un remède, rappelons nous, est toujours en recherche. Mais qu’y a-t-il derrière ces murs ? Selon quelques sources, une ville voisine serait également touchée. Premiers symptômes, vaccin inefficace. « Si on ne nous demande pas de lever la quarantaine, c’est sûrement pour une bonne raison. Je pense qu’ils ont remarqué un peu trop tard que ce genre de virus ne se contente pas de s’arrêter au mur, mais le traverse. Selon moi, si la quarantaine est toujours là, c’est justement pour protéger Los Angeles du reste du monde et ne pas l’exposer à nouveau au virus qui court les rues voisines. Les habitants manifestent, s’indignent, mais hey… Si on fait tout ça, c’est pour eux. » Oui, me diriez-vous, mais comment peut-on en être sûr ? Nous ne le pouvons pas. Mais en ces heures sombres et difficiles, ne devrions-nous pas nous faire confiance mutuellement ?
Nouveaux symptômes. Oui, c’est ce qui a été rapporté par le centre médical. Le chiffre de malade a explosé jusqu’à il y a deux semaines, nous indiquait le professeur Wilson, médecin. Les symptômes avaient évolués, dégradaient la santé des patients bien trop vite pour qu’il s’agisse du même virus. « Au départ, on pensait simplement à un cas isolé. Vous savez, comme un rhume peut tuer une personne fragile alors que chez nous, il est plutôt inoffensif. Puis les cas se sont multipliés. Nous avons dû réagir vite. » Le professeur Wilson semble réticent à l’idée de nous indiquer quels sont ces symptômes nouveaux et évolués, mais il fini par avouer, la sueur au front. « C’était horrible. Des gens vomissaient, certains du sang. Leurs reins étaient touchés, ça leur formait des calculs douloureux qui obstruaient tout. On a du opérer plus d’une dizaine de patient en trois jours de temps. Leur rythme cardiaque avait atteint les 200 simultanément, il y en a même un qui est monté à 230 sans faire un seul malaise. J’ai jamais vu ça. » Il hoche la tête et semble ne plus vouloir en parler, mais nous sommes convaincus qu’il ne nous a pas tout dit. Face à son état de stress, nous évitons les questions et repartons sur des notes plus positives : Et maintenant, est-ce terminé ? « Oui, du moins je le crois. Oh bien sûr, nous accueillons encore des habitants malades, mais ce n’est plus autant qu’au début. Nous avions renoncé à nos heures de repos, je travaillais même la nuit à en oublier de dormir. Maintenant, tout redevient plus ou moins normal. C’est plus calme, ça fait du bien. On dirait qu’on réussit à endiguer cette saloperie. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://partialdeath-sy.forumactif.org
Le trouble-fête
Pseudo : The Mess
Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 331
Célébrité : N'importe quelle ombre du passé
Crédits : SWAN
Points : 54
Âge : Infini
Quartier : N'importe où
Occupation : Trouble-fête
Carte d'identité :
Message Re: Décembre
Ven 18 Déc - 17:22 (#)

L.A. TIMES
Le 16 Décembre




La quarantaine : Néfaste ?
La quarantaine est-elle néfaste ? Nous le pensions, au début. Comme vous tous. Pourtant, après deux mois d’observations, nous nous sommes rendus compte que ce n’était pas elle qui nuisait à notre ville, mais les habitants en colère. Ils se sentent opprimés, étouffés. On ne nous dit pas tout, et ça ne plaît pas à la population. Pourtant, les médias et les autorités n’ont jamais été à même de nous renseigner. Partout dans le monde, à chaque importante nouvelle. Nous n’avons jamais été mis au courant du principal, pour éviter les débordements et la panique avant que le gouvernement n’ait pu régler cela. Mais, désormais touchés par ces non-dits, les angelins sont en colère. Trop ? Enquête…
Le centre commercial le plus important de la ville : cela vous dit quelque chose ? En effet, afin de revendiquer leurs droits et faire entendre leurs voix, certains des habitants auraient emprisonnés les autres dans ce centre commercial. Électricité coupée, portes coincées. Les prisonniers de cette attaque obscure et floue en ressortent traumatisés. « On paniquait, tout le monde paniquait. On regarde les info, on sait ce que ça peut dire. Je voyais des enfants pleurer, d’autres qui priaient. Et si nous nous faisions tirer dessus ? Ca n’aurait pas été nouveau. Ce n’était pas malin de leur part que de nous enfermer dans ce centre commercial. Au début, on a tous essayé de sortir, puis on a finalement tenté de retrouver notre calme. Mais… Quelqu’un de malade s’est effondré près des caisses. Certains hurlaient, d’autres affirmaient qu’on allait tous attraper le virus, qu’il ne fallait pas l’approcher. Le pauvre homme souffrait le martyr, il agonisait. Tout le monde le regardait, c’était morbide et très traumatisant pour les enfants… »
Traumatisant, tel est le mot marqué au fer rouge sur ce fait divers. Pourtant, il n’est pas le seul à avoir le mérite d’être relaté. Un bar de Chinatown aurait mal tourné, peu de temps avant l’attaque du centre commercial. « Au départ, c’était qu’une simple bagarre entre hommes bourrés. Puis tout a dérapé. Je voyais plus rien, les bouts de verre jonchaient le sol rouge de sang. Tout le monde se frappait sans même savoir pourquoi. Ca a parlé liberté, ça a parlé quarantaine. Personne était d’accord avec personne. Au final, un type bourré a voulu nous entraîner dans son délire. J’ai été l’une des personnes qui l’a suivit, juste pour sortir de ce bar infernal. Il nous a emmené jusqu’au pied d’un des murs et a murmuré des choses. Des militaires sont arrivés, pointant leurs armes sur nous. J’ai eu peur, je me suis mis à courir. Je les ai entendu parler d’interdiction de s’approcher des murs, mais l’homme saoul voulait absolument le franchir. J’ai couru encore plus vite, et j’ai entendu tirer. Je ne sais pas si c’était un coup en l’air ou non. Peut-être que l’homme a agressé le militaire… Je n’en sais rien. Mais depuis, j’évite de m’approcher des murs. »
Les murs, ce n’est pas la première fois que nous entendons parler d’un tel incident. Deux jeunes auraient été vu, un soir, proche de ces derniers avant qu’un coup de feu ne retentisse. Militaires laxistes, ou bien habitants imprudents ? Ce ne serait pas la première fois que des angelins un peu insouciants contourneraient les règles de sécurité…
La quarantaine est un sujet tabou, et pourtant… Sommes-nous réellement en train de nous en prendre à la bonne personne ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://partialdeath-sy.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Message Re: Décembre
Aujourd'hui à 14:48 (#)
Revenir en haut Aller en bas
 

Décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 21 décembre 2012
» Messages spirituels - Décembre -
» NEUVAINE A LA SAINTE FAMILLE Du 26 décembre 2009 (saint Etienne) au 3 janvier 2010 (fête de l'Epiphanie)
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Ephéméride 2 Décembre......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partial death syndrome :: Et le monde tourne encore :: Le journal de la ville-