FM 107.6, radio pirate
Mission à Terminal Island : Selon nos sources, la L.A. Corporation mènera à bien une mission au sein
de Terminal Island. La résistance est fermement décidée à les y rejoindre, et à y découvrir la vérité et ce que l'on nous cache depuis le début.
N'oubliez pas le rendez-vous autour du mur des disparus
FM 107.6, radio pirate
COUPURE DE COURANT GENERALE : Tout le monde semble subir cette coupure de courant généralisée.
Selon nos sources, ceci n'est que le début d'une nouvelle déchéance au sein de notre ville...
Toujours prêt à vous battre pour connaître la vérité et vous sortir de là ? Rejoignez nous.
Coupure de courant localisée : Boîte de nuit - Hôpital - Métro
FM 107.6, radio pirate
Info flash : la manifestation géante se déroulant au sein de Eagle Rock prendrait des tournures désastreuses.
Le sergent aurait perdu la tête et menacerait de tirer sur la foule. Aucun blessé n'est à déplorer pour l'instant.
FM 107.6, radio pirate
Vous en avez marre des questions sans réponse ? Marre de rester dans l'ombre de ces murs dressés pour, soit disant, notre sécurité ?
Alors vous êtes à la bonne place. La radio pirate, la seule qui dit la vérité.
N'hésitez pas à nous contacter pour poser votre question, nous sommes les seuls à pouvoir y répondre.
Explications de la radio pirate ici
FM 107.6, radio pirate
25% de la population en moins : mais où sont-ils ?Vous ne rêvez pas, nous sommes 25% d'habitants en moins depuis le début de cette quarantaine!
La moitié des magasins a fermé ses portes, nous ne captons plus qu'une dizaine de chaînes.
Les appels en-dehors du pays sont interdits. Pourquoi ? Où sont nos proches ? Radio pirate s'indigne avec vous.
FM 107.6, radio pirate
Recrutement : nous sommes la résistance ! Nous voulons des réponses. Nous voulons voir ces murs disparaître,
nous voulons voir les dirigeants du pays s'indigner. Vous voulez rejoindre notre mouvement ? Contactez-nous.
L'armée, dépassée, recrute. Nous, habitants opprimés, créons la résistance en retour.

Partagez | 
 

Septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le trouble-fête
Pseudo : The Mess
Date d'inscription : 13/08/2015
Messages : 331
Célébrité : N'importe quelle ombre du passé
Crédits : SWAN
Points : 54
Âge : Infini
Quartier : N'importe où
Occupation : Trouble-fête
Carte d'identité :
Message Septembre
Dim 18 Oct - 15:20 (#)

L.A. TIMES
Le 18 Septembre




Un prisonnier de Terminal
Island devenu fou
Il est inutile de présenter Terminal Island, île si symbolique et chère à la ville des anges. Son célèbre pont et son aura sécuritaire, couplé à la tacticité de l’US Coast Guard, font d’elle l’île la plus réputée de la côte. Pourtant, en ce vendredi 18 Septembre, ce n’est plus son tourisme qui fait parler d’elle. En effet, un détenu de la FCI (Federal Correctional Institution), prison pour hommes sous haute surveillance, aurait plongé Terminal Island dans l’horreur. Ce dernier aurait agressé une douzaine de personnes, membres du personnel et prisonniers confondus, ôtant la vie à cinq d’entre eux. C’est l’un des gardes de la FCI, présent ce matin-là, qui nous rapporte les faits. « Il était comme fou, raconte-t-il avec une lueur d’angoisse persistante au fond des yeux,  horriblement fou. J’effectuais ma ronde dans les couloirs en compagnie de deux autres gardes, comme tous les matins, quand il nous est tombé dessus. Il avait le bras en lambeaux, et la bouche pleine de sang. Ses yeux étaient remplis d’un liquide noir, épais, comme si son sang coagulait à l’intérieur. Il respirait tellement fort que Jimmy, l’un de mes collègues, le croyait en état de choc après une agression. C’est là que le détenu s’est jeté sur lui pour lui mordre la gorge. » C’est avec difficulté que le courageux gardien de la paix continue son récit, nous expliquant alors que le détenu était un habitué des règlements de compte. « Il passait son temps à l’infirmerie. Si ce n’était pas parce qu’on le passait à tabac dans la cour, c’était pour des maux de ventre réguliers qu’il prétextait avoir presque tous les jours. Il faut dire que ça lui permettait de réchapper aux corvées ou à la cour extérieure. » Ce jour-là, le détenu enfermé pour double homicides, aurait été remis dans sa cellule après de nouveaux tests médicaux négatifs. « Cet homme n’était pas malade, affirme le garde, et j’en mettrais ma main à couper ! Mais ce jour-là, on a du se rendre à l’évidence : quelque chose clochait. Il n’était pas que fou, il était… Doté d’une insensibilité à la douleur qu’il ne possédait pas jusque-là. » L’homme nous avoue alors que le prisonnier semblait s’être échappé de sa cellule sans que personne ne puisse l’expliquer. « Tout est fermé à double tour, et nous n’avons même pas les clefs sur nous pour éviter de nous faire agresser ! Je ne sais pas comment il a fait, mais cet homme a réussi à s’échapper… Après avoir agressé plus d’une dizaine de personnes dans la prison, il s’est mis à courir… Non, à sprinter, jusqu’à la sortie. C’est là que les snipers ont pu mettre fin à ce calvaire en lui tirant dans la tête. Pourtant, je suis certain de l’avoir touché plusieurs fois à l’abdomen avant qu’il ne franchisse les portes. Mais on avait beau lui tirer dessus, il continuait sur sa lancée sans même s’arrêter… »
Ténacité, adrénaline annihilant la souffrance, le prisonnier semble avoir été doté d’une incroyable résistance à la douleur. Pour mieux le comprendre, nous avons interviewé l’un des infirmiers de la FCI, habitué à s’occuper du détenu. « Il n’avait rien, mais ses maux d’estomac semblaient réels. On ne pouvait pas le toucher sans qu’il ne se mette à hurler de douleur. Ca a duré plusieurs jours avant qu’on n’ait d’autres choix que de le remettre dans sa cellule. Je ne comprends pas comment nous avons pu passer à côté, mais cet homme était certainement atteint de la rage. Il présentait presque tous les symptômes ce jour-là, sans les avoir montré auparavant. Je n’ai pas pu autopsier sa dépouille, ils ne me l’ont pas autorisé. Avant même que je n’ai pu en faire la demande officielle, le corps avait été brûlé en-dehors du territoire. Tout ce que je peux dire, c’est que son bras semblait avoir été rongé, mis en pièces. Des molaires et une incisive lui manquaient lorsqu’il a été abattu, il s’est certainement fait ça lui-même. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://partialdeath-sy.forumactif.org
 

Septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bientôt, le 9ème anniversaire des "attentats " du 11 septembre...
» en ce 19 septembre, nous fetons Notre-Dame de La Salette
» Du 31 août au 8 septembre Neuvaine de la Nativité de Marie
» Neuvaine du 6 au 14 septembre
» Horaire examens septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partial death syndrome :: Et le monde tourne encore :: Le journal de la ville-